Amélie Fléchais

Bande dessinée : L'Homme Montagne

11:30


Pour commencer l'année en douceur, je vous propose de prendre une saine respiration avec une découverte inattendue : L'Homme Montagne de Séverine Gauthier et Amélie Fléchais.

Le Grand Père, fatigué, se confie à l'Enfant sur son dernier voyage. L'Enfant décide alors d'aller à la recherche du Vent pour pousser les montagnes du vieil homme. Dans sa quête, il va croiser diverses créatures bienveillantes qui vont le faire murir...



Ce conte initiatique repose sur une trame simple et mythologique qui happe dès l'ouverture de cette bande dessinée. On se retrouve plongé dans un univers animiste où chaque personnage renvoie à des questions profondes autour de la transmission et des origines. Je l'avoue, la puissance de cette narration m'a poussé dans une profonde introspection. 

L'alchimie de cette histoire fonctionne à merveille avec le trait d'Amélie Fléchais . On y découvre une Nature grandiose et imposante qui évoque l'univers de Tomm Moore ( Le Chant de la Mer, Brendan et le secret de Kells) dans l'utilisation de textures fines combinées à des couleurs chatoyantes. J'ai eu un gros coup de cœur sur les petits cailloux qui m'ont rappelé ceux que j'avais dans mes poches étant gamine. 


La composition des planches alterne entre grandes et plus petites cases, ce qui rend l'expérience immersive. Je me suis d'ailleurs fait copieusement avoir en pensant que l'album paraissait de grande envergure à la lecture de son intérieur ! Après vérification, je confirme qu'il est de la taille standard pour un album de bande dessinée franco-belge.


Je vous recommande donc de vous rendre chez votre libraire préféré et de vous procurer L'Homme Montagne, un conte profond et immersif. A lire seul ou en famille, en boule dans votre canapé ou au moment de mettre les petits au lit, l'essentiel étant de le partager !


■ L'Homme Montagne   ■ Paru depuis le 18/03/2015   ■ Ecrit par Séverine Gauthier et dessiné par Amélie Fléchais   ■ Paru aux Éditions Delcourt Jeunesse   ■ 40 pages

À lire également

0 commentaires

retrouvez les dinos sur Twitter !


Retrouvez les dinos sur Facebook !