Daniel Giménez Cacho

Série : Club de Cuervos

11:00


Lors de l'annonce sur Netflix de Club de Cuervos  j'ai tout d'abord regardé le générique, qui s'avère par ses jeux de noir et blanc être très esthétique et représentatif du football latino-américain . Ayant un attrait pour la culture mexicaine, j'ai décidé de me jeter à l'eau et n'ai pas été déçue du voyage.

Après la mort de leur père et fondateur du Club de Cuervos à Nuevo Toledo, Chava et Isabel se lancent dans une lutte sans merci pour en obtenir la présidence. C'est sans compter sur Mary Luz, la jeune maîtresse du patriarche, annonçant l'arrivée d'un nouveau né dans la famille Iglesias...

L'intrigue globale repose sur une structure pour le moins classique pour un soap, avec ses grandes questions d'héritage et de magouilles en tous genres. Ce choix simple permet ainsi un développement rapide qui met en lumière une écriture plus moderne des différents protagonistes.

Isabel et Mary Luz : deux femmes qui en ont !
Le personnage qui en profite le plus est celui d'Isabel Iglesias, la sœur aînée de la famille, qui a grandi au sein du club. Divinement interprétée par Mariana Trevino, elle dégage une force et une détermination dues à son statut de femme d'affaires mais sans les clichés des années 80. On la voit donc féminine mais aussi fragile quand la situation devient trop pesante. Par exemple, Isabel adore se consoler avec du maïs sucré agrémenté de piment et ce genre de détail issu du quotidien permet de développer de l'empathie à son égard.

Heureusement cette justesse d'écriture n'est pas réservée qu'à Isabel et Mary Luz, sous ses dehors superficiels, se révèle d'épisode en épisode, faisant preuve d'intelligence face aux imprévus. Elle ne réagit jamais comme on l'attend, un vrai régal !

Mieux : on tient là une série sur le football sans machisme ! "Comment est-ce possible ?" me direz-vous. Celui-ci est bien présent et abordé de manière frontale, ce qui va d'ailleurs causer de nombreux tourments à Isabel. Surtout qu'aucune personne de l'équipe ne lui fait de cadeau à ce sujet, et ce choix créatif permet de maltraiter le personnage tout en secouant l'intrigue de l'intérieur. On est loin de l'ambiance soporifique des Feux de l'Amour !

L'équipe du Club des Cuervos sert quant à elle à assurer le contrepoint comique à l'histoire familiale. On découvre les joueurs d'un club d'une ville moyenne (grosso modo l'équivalent d'une équipe de CFA) dont les principales activités consistent à soudoyer l’entraîneur avec des rendez-vous avec leur mamans et de savoir qui a la plus grosse dans les vestiaires. Vous ne serez donc pas surpris par leur centre de gravité très, très bas !

ça potine sévère dans les vestiaires !
Seulement voilà, suite à une décision de Chava, leur virilité va se retrouver sensibilisée par l'arrivée de Aitor Cardoné, un ancien joueur du Real Madrid venu "se ressourcer" chez les Cuervos. Le très attendu Aitor est la caricature du joueur superstar, qui va mettre un joyeux bordel au sein des Cuervos. Ce personnage "tellement fabuleux" rassemble tout les clichés des ragots qu'on entend sur le football, tant sur la sexualité débridée que sur les exigences de rock star.

Alosian Vivancios qui porte ce personnage si arrogant donne tout pour qu'on adore le détester. L'acteur prend un certain plaisir à jouer avec les nerfs de Chava et ça se voit ! On prend un certain plaisir à voir le jeune président du club perdre le contrôle de la situation. Luis Gerardo Mendez aka Chava réussit l'exercice du personnage du jeune ambitieux en rendant touchant ses projets naïfs pour faire connaitre la petite ville de Nuevo Toledo au monde entier. Ces deux acteurs sont à l'image du reste du cast, c'est à dire très justement choisis.

La concurrence est de taille !
Club de Cuervos est donc une bonne surprise pour moi, que je vous recommande pour passer vos longues soirées d"hiver. Il n'est pas nécessaire d'être fan de football pour apprécier l'univers et les personnages et si vous avez des a priori sur les telenovelas, vous pouvez les mettre au placard.

La série n'a pas à rougir face à de bons soaps comme Revenge ou Pretty Little Liars, pour cela l'appui de Netflix à la production y est certainement pour quelque chose, d'autant plus que la série aura une saison 2 cette année. Soyez Cuervos !

 


■ Club de Cuervos   ■ Créée par Gaz Alazraki et Mike Lam  ■ Sortie le 07/08/2015   ■ Saison de 13 épisodes de 45 minutes   ■ Avec Luis Gerardo Méndez, Mariana Treviño, Stephanie Cayo ...

À lire également

0 commentaires

retrouvez les dinos sur Twitter !


Retrouvez les dinos sur Facebook !