Biao Yuen

Critique : Soif de Justice

10:30


Ayant été malade la semaine dernière et pour me divertir de ma mer de mouchoirs, j'ai décidé de regarder Soif de Justice, un film mêlant art martiaux, food truck et Espagne. Cela a eu l'effet escompté et Jackie Chan n'a définitivement pas fini de me surprendre ! Voyez donc :

Entrainement de Jackie et Biao avant le café du matin, ça pique !
Dans la légèreté estivale de Barcelone, Thomas (Jackie Chan) et David (Biao Yuen) tiennent un food truck pour gagner leur vie. Leur chemin va croiser celui de Moby (Sammo Hung) un détective à la recherche de Sylvia, une orpheline pourchassée à cause d'une obscure histoire d'héritage.

Comme pour Mister Dynamite qui jouait sur le cliché français, Soif de Justice s'amuse avec les stéréotypes espagnols. Le voisin des protagonistes est un coureur de jupon invétéré qui se fait pourchasser par sa femme forte en gueule. Aussi, lors de son enquête, Moby se rend dans un bar où ses différents contacts lui payent coup à boire sur coup à boire, le tout sans tapas d'accompagnement ! On peut dire que les espagnols prennent cher à tout les niveaux de caricature.

Espagnols et Sammo en plein négociation, à l'heure de l'apéro !

Le film contrebalance cet humour potache en ayant eu le prestige d'avoir été tourné au cœur de la Barcelone du début des années 80, principalement à cause de l'impossibilité physique pour notre trio d'acteur de tourner à Hong-Kong, leur réputation étant devenue trop importante pour tourner en extérieur, obligeant Sammo Hung (qui occupe aussi le poste de réalisateur) à se tourner vers l'Europe pour y trouver un cadre plus exotique.

Soif de Justice aura du coup bénéficié de l'ouverture culturelle de la Movida (mouvement post-franquiste) à cette époque et c'est par le biais de Antonio Llorens Olive que la chose a pu se faire puisque sa société, Laurenfilm, a participé à installer la production sur le sol espagnol. Llorens aurait également contribué à l'écriture du scénario.

Ce quartier chaud barcelonais est sponsorisé par l'ami Mitsubishi.
Attention toutefois, cette dernière information est à prendre avec des pincettes car uniquement présente sur le wiki espagnol du film, mais il est impossible de louper les nombreux acteurs et actrices devant la caméra, dont l'ancienne Miss Espagne Lola Former et Pepe Sancho, un acteur reconnu de séries TV ibériques.

Le travail de ce producteur sera révélé plus tard par sa proche collaboration avec Pedro Almodovar, symbole de La Movida, sur des films comme La Loi du Désir ou Femmes au bord de la crise de nerfs. L'ironie de cette situation est que les espagnols ne découvriront les films de Jackie Chan qu'à compter de la fin des années 90, par leurs diffusions TV et les sorties en vidéo lors de l'explosion de l'acteur à l’international, laissant ce film singulier noyé dans la masse du catalogue de films mettant en scène Jackie.


Mais revenons sur Soif de Justice ! Le film nous offre l'un des meilleurs combats de tout les temps ( et ouais, rien que ça !) entre Jackie Chan et Benny Urquidez, un champion de Full Contact qui a conservé son titre mondial pendant 27 ans. On ressent que la tension entre les deux challengers dépasse le cadre de la scène tant la résistance et la persistance des coups s’enchaînent. On assiste à une chorégraphie mélangeant boxe et arts martiaux des plus virtuoses !

La force du film réside dans l'expertise des affrontements, qui ne se reposent pas uniquement sur Jackie puisqu'on y découvre le déploiement des talents de Sammo Hung pour le Wuxia via l'utilisation d'armes ou de bâtons. Sammo passe avec aisance d'une lance à un fleuret pour faire face à son ultime adversaire, Mondale. Ce dernier, comme tout bon Baron de son état qui fait les choses bien, possède un château en Espagne.

Le soleil, les copains et LE FOOD TRUCK !
Soif de Justice est un film bien équilibré, depuis la légèreté de son humour et de son ambiance à l'expertise de ses combats. J'ai passé un bon moment devant, et je vous le recommande ! Si vous trouvez une édition DVD française, ne soyez pas surpris de ne voir ni Sammo Hung, ni Biao Yuen sur la jaquette, le film ayant été principalement vendu chez nous sur le combat entre Jackie Chan et Benny Urquidez.   



■ Soif de Justice  ■ Réalisé par Sammo Hung  ■ Sortie initiale le 17 aout 1984  ■ Avec Jackie Chan, Sammo Hung, Biao Yuen, Lola Former... ■ 104 minutes ■ Disponible en vidéo

À lire également

0 commentaires

retrouvez les dinos sur Twitter !


Retrouvez les dinos sur Facebook !