Disney

Critique : Star Wars Rebels, épisode 1 "Droids in Distress"

10:30


Après un pilote qui montrait que l'équipe derrière la série avait les moyens de faire quelques chose de largement acceptable, que donne donc Star Wars Rebels sur un format de 20 minutes ? C'est ce que nous allons découvrir grâce à ce Droid in Distress.

Si nos futurs rebelles sont en marges, c'est aussi parce qu'ils sont fauchés et fraient avec le milieu de la contrebande (quelqu'un a dit Solo ?) et leur contact sur Lothal, Vizago, les met sur une piste qui leur permettrait de récupérer un chargement de disrupteurs (ceux qui ont joué à Jedi Knight savent), ce qui ne plait guère à Zeb, qui connait les dégâts qu'un tel armement peut faire sur des êtres organiques.

Le redesign des droïdes est sympa. Notez le chapeau impérial, qui fait très Moebius. 
Mais vu les difficultés que l'équipage rencontre, la mission est en route, amenant nos protagonistes à se mêler à un transport de civils qui contient leur cible, à savoir un trafiquant d'armes et une dignitaire impériale accompagnée de deux droïdes familiers : R2-D2 et C-3PO

La structure de de l'épisode est assez basique mais permet de dégager le mode opératoire de l'équipe, désormais un peu fonctionnel mais pas plus approfondi, mais qui met en avant Sabine (qui parle l'aqualish ?!) tandis que les pauvres droïdes sont remisés en soute à cause de ce salopard de Chopper, à côté duquel R2 passe pour un saint. 

Mais on a ici que 20 minutes ! Du coup le gros de l'intrigue, qui se résume à tromper les impériaux pour exfiltrer les caisses d'armement sous leur nez et les revendre au caïd local, se déroule bien vite.

Si vite que nul se pose de questions sur la moralité même de nos rebelles, qui sont plus pour le moment un ennui localisé que de vrais combattants de la liberté, vu leur besoin d'argent et l'absence de remords à l'idée de revendre des armes mortelles à des criminels. 

Mais cette zone grise est intéressante : elle nous montres des héros imparfaits et toujours attachés au mercenariat pour vivre, en attendant un ralliement à une rébellion vraiment organisée, ce qui n'est pas près d'arriver. Toutefois la mythologie est posée grâce à nos invités de l'épisode, puisque D2, comme toujours, en sait plus que son ami doré et rapporte tout ce qui s'est passé à un certain Bail Organa en fin d'épisode.

Toi aussi anime des concept arts de Ralph McQuarrie ! 
Zeb est mis en avant au terme de l'épisode via un affrontement avec Kallus, qui amène avec lui un climax un brin forcé à l'aide de bipodes et de quelques stormtroopers , tout en laissant échapper une rage de psychopathe, provoquant Zeb en lui révélant que c'est lui qui a demandé à faire usage de disrupteurs sur sa planète, évoquant frontalement le génocide de son peuple.   

La mise en scène de l'épisode est un cran en dessous de la semaine précédente, même si l'usage d'une animation plus expressive et un cadrage plus serré sur les personnages dans les scènes d'intrigue permet de respecter à la perfection les tropes de réalisation de George Lucas, mais rien de plus que ce qui a été fait dans le pilote.

Si la fin de l'épisode permet la résolution du problème en montrant la destruction des armes, elle remet également en avant l'usage de la force dont fait preuve Ezra, ce qui décide enfin Kanan à le prendre sous son aile afin de le former, même si tout indique que le Jedi est d'un piètre niveau, un élément qui peut être très intéressant à exploiter pour la suite de la série.

Vous reprendrez bien un peu de mythologie ? 
Bref, une histoire basique qui permet d'embarquer tout le monde à bord (sauf Héra, qui a pour le moment assez peu de temps de présence malgré sa place de chef) et qui nous montre enfin le bout du nez de l'Inquisiteur, dont la prestance et le côté morgue tranchera avec un Kallus bouillant et brutal.

Si l'épisode rassure dans un domaine, c'est certainement celui du public : pas trop de blagues infantiles ou basses de plafond. Rebels vise réellement tout les publics, ce qui fait pour le moment sa force. Espérons que ça le reste pour le reste de la saison. 



■ Star Wars Rebels S01E01 - Droids in Distress (Droides en détresse)  
■ Diffusé le 19 octobre 2014 sur Disney XD   ■ Ecrit par Greg Weisman
■ Réalisé par Steward Lee   ■ Durée : 22 minutes

À lire également

0 commentaires

retrouvez les dinos sur Twitter !


Retrouvez les dinos sur Facebook !