Alex Hirsch

Dans les méandres de Gravity Falls

13:35

Si vous suivez l'excellente série d'Alex Hirsch Souvenirs de Gravity Falls, vous aurez certainement remarqué des codes à la fin des épisodes, lors du générique, comme par exemple à la fin de l'épisode 5.
Le code césar de l'épisode 5
Ces petites phrases codées, souvent des blagues sur l'épisode qui vient de se dérouler, sont déchiffrables grâce à la méthode du code César, très accessible, puisqu'il suffit de décaler chaque lettre (A devient C, etc.) pour trouver la solution, une fois que le bon décalage est trouvé.

Le message codé en atbash de l'épisode 7
Mais le petit jeu se corse au fur et à mesure puisque le chiffrement atbash (a devient z, etc.) apparaît dès l'épisode 7 puis une méthode de chiffrement dès l'épisode 13.

Le message chiffré de l'épisode 13
Pour le jeune téléspectateur, certains (officiellement ou non, difficile de le savoir) ont mis en place un site internet nommé "Gravity Falls : Break The Code !" disponible à l'adresse suivante http://themysteryofgravityfalls.com/ 

Le site répertorie les différents types de codages des épisodes et permet également de jouer au super jeu d'arcade Rumble's Revenge tiré du déjà légendaire épisode 8. Comme par hasard, ce jeu possède également des mots (doublement ?) codés...

Bien sûr, tout cela est uniquement disponible en langue anglaise donc un minimum de connaissance est nécessaire pour les plus jeunes d'entre nous qui s’attelleront à la tâche de déchiffrer ces mots mystérieux. 

Mais si l'on pousse plus loin et que l'on regarde le code même de la page du site internet Break the Code...
OH MON DIEU ! Dites bonjour à Waddle !

Ces gens sont vraiment cinglés ! Et on peut attendre encore plus de coups tordus de leur part dans les épisodes à venir ! 

Je compte sur les amateurs pour trouver les différents indices que j'ai moi-même déjà repéré, car c'est une quête aussi drôle qu'intéressante.

L’enquête continue et pour nos téléspectateurs français qui regardent Souvenirs de Gravity Falls, il est temps de s'y mettre, beaucoup reste à découvrir !  

À lire également

0 commentaires

retrouvez les dinos sur Twitter !


Retrouvez les dinos sur Facebook !